I Christine Le Nabour

Députée de la 5ème circonscription d'Ille-et-Vilaine

Christine Le Nabour
Députée de la 5 ème circonscription d'Ille-et-vilaine

Projet de loi finances (PLF) 2023, quelques mesures fortes adoptées.

Le projet de loi de finances pour 2023 et le projet de loi de programmation pluriannuelle des finances publiques pour la période 2023-2027 forment un ensemble cohérent au service d’objectifs clairs :

  • préserver le pouvoir d’achat,
  • financer l’action publique,
  • préparer l’avenir
  • protéger nos comptes.

Pour 2023, nous faisons le choix d’allier protection et ambition, avec quatre objectifs complémentaires :

1-Préserver le pouvoir d’achat, nous le faisons avec le maintien des boucliers énergétiques, avec une hausse contenue de 15 % des prix au début de l’année 2023.

2-Financer l’action publique, ce projet de loi de finances prévoit ainsi une hausse de 3 Md€ pour assurer notre Défense nationale et 1,4 Md€ de crédits supplémentaires pour nos forces de sécurité. Enfin, nous poursuivons le renforcement des moyens du ministère de la Justice, avec une hausse de 8% de son budget pour la troisième année consécutive.

3-Préparer l’avenir, c’est faire le pari de l’éducation et des compétences, avec un budget de l’Education nationale en augmentation de 3,7 milliard d’euros. Préparer l’avenir, c’est aussi viser le plein- emploi et augmenter le volume d’heures travaillées. Pour remporter cette bataille, nous investissons 6,7 milliards d’euros de crédits supplémentaires, tout en poursuivant notre politique en faveur des entreprises, avec la suppression de la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises ) en 2023 et 2024. Préparer l’avenir, c’est enfin protéger la planète.

Nous sommes fiers que ce projet de loi de finances prévoie le financement de politiques ambitieuses en faveur des transitions écologique, énergétique et territoriale, telles que le Fonds Vert pour l’investissement des collectivités (1,5 milliards d’euros d’engagements), le plan Vélo (250 millions d’euros) et une augmentation des crédits dédiés à ma Prime Rénov (500 millions d’euros).

Enfin, il nous faut poursuivre le rétablissement des comptes, amorcé dès 2021. Notre ambition en matière de maîtrise des comptes s’inscrit dans une trajectoire pluriannuelle, matérialisée par le projet de loi de programmation des finances publiques pour la période 2023-2027. Elle fixe notre cap : ramener le déficit public sous la barre des 3% d’ici la fin du quinquennat.

Répondre à l’urgence, financer l’essentiel, préparer l’avenir et tenir les comptes : voilà les quatre axes qui structurent notre action dans cette période exceptionnelle.

LISTE DES ARTICLES
Archives
Aller au contenu principal